gervi_logo_zwart_zoomed
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un jacuzzi à pompe à chaleur : le spa le plus économe en énergie du marché ?

Depuis que la crise de l’énergie nous a confrontés à des prix de l’électricité d’une ampleur inédite, nous réfléchissons plus que jamais à la consommation d’énergie des appareils électriques à l’intérieur et à l’extérieur de nos maisons.

L’un des appareils qui se distingue à cet égard est le jacuzzi. Après tout, personne ne souhaite se retrouver avec une facture d’énergie élevée à la fin du mois après avoir installé un spa flambant neuf.

Pour éviter cela, plusieurs solutions sont proposées sur le marché du bien-être.

Une pompe à chaleur est-elle automatiquement plus efficace sur le plan énergétique ?

Une option souvent proposée est l’installation d’une pompe à chaleur dans le jacuzzi. Mais une pompe à chaleur est-elle vraiment la réponse à tous les problèmes liés à la consommation d’énergie d’un spa ?

Un spa équipé d’une pompe à chaleur est-il automatiquement le plus économe en énergie ? C’est ce qu’il semble. Pourtant, la réalité est différente.

Dans ce blog, nous approfondissons cette question et précisons qu’un jacuzzi à pompe à chaleur n’est pas nécessairement le spa le plus économe en énergie du marché.

Quelle est la consommation d’énergie d’un spa ?

Avant d’examiner si une pompe à chaleur est un complément utile pour un spa, analysons brièvement ce qui détermine exactement la consommation d’énergie globale d’un spa. Et si cette consommation d’énergie est toujours suffisamment élevée pour justifier l’investissement d’une pompe à chaleur. En effet, vous ne pouvez économiser que l’énergie que vous consommez.

En résumé, la consommation d’énergie d’un spa peut être attribuée à trois composants du spa :

  • les pompes à jet
  • l’élément chauffant
  • la pompe de circulation

La consommation d’énergie de ces deux premiers éléments est assez similaire pour toutes les marques et tous les modèles de jacuzzi. Cependant, la raison pour laquelle certains spas consomment beaucoup plus d’énergie que d’autres (justifiant ainsi l’ajout d’une pompe à chaleur) réside dans ce troisième composant, le circulateur.

La pompe de circulation nécessaire est déterminée par l’élément chauffant du spa. Nous distinguons ici les éléments chauffants à faible débit et les éléments chauffants à débit élevé. La première demande un débit de 20 litres par minute. Le second a un débit pouvant atteindre 100 litres par minute.

Il y a en effet une grande différence dans la consommation d’énergie.

Un spa équipé d’un réchauffeur à haut débit a besoin d’une grande pompe de circulation. Consommation : 200W par heure – 2200kWh par an.

Un spa de la collection Highlife ou Limelight de HotSpring est équipé d’un réchauffeur à faible débit. Une petite pompe de circulation suffit. Consommation : seulement 39 W par heure – 342 kWh par an.

A peine 1/5ème de la consommation d’énergie d’un gros circulateur et une économie rapide de 1000 € par an !

Een jacuzzi met warmtepomp - de meest energiezuinige spa op de markt - HotSpring - Gervi

Un spa économe en énergie ou un jacuzzi avec pompe à chaleur : que choisir ?

Maintenant que l’on sait pourquoi certains spas consomment plus d’énergie que d’autres et à quoi cela est dû, il est clair que l’ajout d’une pompe à chaleur à un spa ne garantit pas automatiquement une efficacité énergétique maximale.

Oui, dans un spa à forte consommation d’énergie, vous pouvez “faire des économies significatives en utilisant une pompe à chaleur”. Cependant, vous pouvez réaliser des économies bien plus importantes en examinant, avant d’acheter un spa, la consommation d’énergie du modèle de votre choix.

Si vous optez pour un spa équipé d’un réchauffeur à faible débit et, par conséquent, d’une petite pompe de circulation qui ne consomme que 39 W par heure, vous économiserez beaucoup moins d’énergie qu’avec un spa équipé d’un réchauffeur à débit élevé et d’une grande pompe de circulation. Pourquoi investir dans une pompe à chaleur alors que vous pouvez opter pour un spa qui n’utilise pas cette énergie.

Période d’amortissement d’une pompe à chaleur sur un spa

Même si vous choisissez un spa équipé d’un élément chauffant à faible débit et d’une petite pompe de circulation, la consommation d’énergie reste évidemment importante.

Avec ces spas économes en énergie, n’est-il pas tout aussi avantageux d’ajouter une pompe à chaleur ? C’est quand même mieux de ne pas le faire, vous ne pensez pas ? Pas nécessairement.

En fait, si vous installez une pompe à chaleur sur un spa de la collection Highlife ou Limelight de HotSpring, la période d’amortissement de cette pompe à chaleur est si élevée qu’elle en vaut à peine la peine.

Comment cela est-il possible ?

Très simplement, une pompe à chaleur fonctionne comme suit : elle absorbe la chaleur de l’air et la restitue à l’eau. Son efficacité est exprimée par un coefficient. En été, l’air est chaud et le coefficient est donc plus élevé. Pendant les mois d’hiver, le coefficient est le plus bas. C’est dommage.

Car c’est précisément pendant les mois d’hiver froids, lorsque la différence entre la température extérieure et la température de l’eau demandée est la plus grande, que la demande d’énergie est la plus importante. C’est justement au moment où une pompe à chaleur pourrait être la plus utile qu’elle peut être la moins utile.

>C’est pourquoi la période d’amortissement d’une pompe à chaleur sur un spa de la collection Highlife ou Limelight de HotSpring est de 15 ans.

La question est de savoir si cela vaut toujours la peine d’investir.

Vous n'avez pas trouvé la réponse que vous cherchiez ?

Nous sommes là pour vous aider !

Besoin d'aide ?

Vous ne trouvez pas la réponse que vous cherchez ? Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous aider !

Télécharger la brochure

Footer - Brochure aanvragen - FR

Mon adresse

Produits d'essai

Footer - Test producten - FR

Mon adresse

Demande de devis

Footer - Offerte aanvragen - FR

Mon adresse

Je souhaite avoir plus d'informations sur ce produit

Single Product - informatie aanvragen - FR